burkina-faso-investigations

Burkina Faso Investigations

Les conditions de protection des prostituées face aux risques des IST/VIH-SIDA

Le métier de prostitution gagne du terrain dans la capitale togolaise, Lomé et ses banlieues ; par conséquent le risque de contamination des IST (Infection Sexuellement Transmissible) et du VIH/SIDA devient grand. L’enquête intitulée «Les conditions de protection des prostituées face aux risques des IST/VIH-SIDA » est un reportage qui décrit les conditions dans lesquelles […]

La double vente de terrain, un phénomène institutionnalisé à Lomé et sa banlieue – Les facteurs stimulants, l’inefficacité de la Justice, les pistes de solutions

Chaque année, ils sont des dizaines voire des centaines de milliers de Togolais à acquérir des terrains, dans l’intention de se construire à terme une demeure. Et ils sont estimés à vingt mille (20 000) environ, le nombre d’entre eux à requérir et obtenir chaque année des services administratifs et compétents, les « trois tampons […]

Mendicité des fausses mères de jumeaux – escroquerie, usurpation de titre et violation des droits

La mendicité des fausses mères de jumeaux prend de l’ampleur dans les grandes villes du Burkina Faso. Au mépris du droit des enfants à une vie épanouie à la scolarisation, au respect de la personne humaine, des femmes empruntent des bambins pour mendier. Pour comprendre ce phénomène que la loi, la religion et la tradition […]

Trafic de carburant au Nigéria, au Bénin et au Togo – un commerce illicite qui résiste à tout

Au Nigéria, environ 150 000 barils de pétrole sont pillés quotidiennement sur une production journalière estimée à deux millions de barils, pour nourrir le trafic illicite vers le Bénin et le Togo. Les autorités de ces trois pays prennent des mesures pour enrayer le phénomène, mais en vain. Le commerce de l’essence dans l’informel semble résister […]

Trafic de carburant au Nigéria, au Bénin et au Togo – un commerce illicite qui résiste à tout

Au Nigéria, environ 150 000 barils de pétrole sont pillés quotidiennement sur une production journalière estimée à deux millions de barils, pour nourrir le trafic illicite vers le Bénin et le Togo. Les autorités de ces trois pays prennent des mesures pour enrayer le phénomène, mais en vain. Le commerce de l’essence dans l’informel semble résister […]