Venez rejoindre des journalistes d’investigation du monde entier en octobre à Rio de Janeiro

La 8ème Conférence Mondiale du Journalisme d’Investigation (GIJC) 2013 aura lieu à Rio de Janeiro au Brésil le 12-15. octobre 2013. L’enregistrement pour la conférence sera bientôt ouvert et il y aura des bourses de voyage à disposition pour des journalistes des pays en développement et en transition.

C’est la première fois que la conférence se tiendra dans l’hémisphère du sud et elle sera combinée avec deux autres événements : la conférence latino-américaine COLPIN sur le journalisme d’investigation et le congrès national de ABRAJI, l’association de journalisme d’investigation au Brésil.

Il y aura plus de 100 d’ateliers, de conférences en plénums et de séminaires sur la corruption et la criminalité organisée, l’environnement et les ressources, le sport et le journalisme data-driven. Des workshops seront organisés qui permettront aux journalistes de renforcer leurs échanges de manière pratique, contacts, techniques et projets. En plus, les prix the Global Shining Light Award, Daniel Pearl Awards et le prix de journalisme d’investigation en Amérique latine seront annoncés et présentés pendant la conférence.

Pour plus d’information suivez le site GIJC.

The Global Shining Light Award – qui mérite la récompense ?

Qui a fait un excellent travail de journalisme d’investigation dans des circonstances difficiles?

En octobre 2013, la Conférence mondiale du journalisme d’investigation (GIJC) présentera The Global Shining Light Award, un prix unique qui honore le journalisme d’investigation dans un pays en voie de développement ou émergeant et en dépit de menaces et contraintes ou dans des conditions particulièrement dangereuses ou difficiles. The Global Shining Light Award sera remis pour la cinquième fois à la Conférence mondiale du journalisme d’investigation (GIJC) à Rio de Janeiro en octobre 2013. La première était en 2007 à Toronto.

La date limite pour les candidatures est fixée au 15 juin. GIJC – The Global Shining Light Award.

Le contexte

Chaque année, des dizaines de journalistes et travailleurs des médias sont tués et des centaines sont maltraités, incarcérés ou menacés, en raison même de leur travail. Nombre de ces atteintes à la liberté d’expression se produisent dans des pays en voie de développement ou émergeant, bien souvent dans le cadre de conflits armés. De nombreuses récompenses liées à ce combat pour la liberté d’expression existent. Néanmoins, la presse est désormais prise pour cible sur un autre terrain que celui des combats: de plus en plus de journalistes sont tués et des médias attaqués parce qu’ils font des efforts importants dans le journalisme d’investigation, débouchent sur des vérités dérangeantes et mettent en lumière la corruption systématique dans des pays qui aspirent pour la démocratie et le développement. Selon Le comité de protection des journalistes (the Committee to Protect Journalists (CPJ), il y a autant de journalistes tués chaque année couvrant la criminalité et la corruption que de journalistes qui sont tués en couvrant les guerres.

La remise du prix

Le lauréat sera informé de sa désignation mi-juillet. Les frais de déplacement à la conférence, le logement, un défraiement quotidien et le forfait d’inscription à la conférence sont inclus et offerts au lauréat ou à l’un des membres de l’équipe lauréate. Une plaque commémorative et la récompense de $ 1.000 seront remises dans le cadre de la Conférence mondiale du journalisme d’investigation à Rio de Janeiro en octobre 2013.

Les critères de sélection

Le journaliste, l’équipe journalistique ou le média aura produit une enquête indépendante dont l’origine et l’effet de l’histoire concerne un pays en voie de développement ou émergeant. L’enquête : – est diffusée ou publiée entre le 2 avril 2011 et le 31 décembre 2012. – est le fruit d’un travail de journalisme d’investigation. – révèle une problématique, des méfaits et/ou un système de corruption affectant gravement le bien commun. – a vu le jour en dépit d’une arrestation, d’un emprisonnement, de violences, menaces ou intimidations contre ses auteurs ou leur famille.

Les candidatures

Les organisations indépendantes de journalisme d’investigation, les associations de journalistes, les groupes de médias indépendants et les journalistes d’investigation sont habilités à proposer une candidature.

Les dossier de candidature

Le dossier contiendra:

  • Une lettre de candidature incluant le nom d’un journaliste ou les noms d’une équipe, le nom de son media ainsi que son adresse, son numéro de téléphone, son numéro de fax et son adresse e-mail.
  • Cette lettre inclura également un bref exposé sur le thème de la contribution journalistique proposée, mettant en lumière l’importance de celle-ci, les difficultés rencontrées lors de l’enquête, l’impact des éléments politiques et sociaux contraires sur la diffusion ou publication de cette enquête.
  • Un copie de l’article ou de l’émission, avec copie du script.

Attention: la contribution et le dossier qui l’accompagne doivent être proposés en anglais ou avec une traduction complète anglaise. Les dossiers et articles ou émissions sans traduction anglaise ne seront pas retenus.

Le dernier délai pour la réception des candidatures est fixé au 15 juin 2013.

Les candidatures doivent être envoyées par émail ou par la poste.

L’adresse

Adressez les candidatures à :

Attn: Shining Light Award, c/o Kate Willson

2240 NW 29th St., Corvallis, Or 97330 USA

L’adresse d’émail: shininglight@gijn.org

Pour plus d’information http://gijn.org/awards/

Enquête sur le chocolat équitable nominée pour un prestigieux prix de journalisme en Hollande

L’équipe derrière l’enquête transnationale sur le chocolat équitable « Le chocolat du Fairtrade – une arnaque », est nominée pour le prix prestigieux de journalisme ‘De Tegel’ en Hollande. La nomination est dans la catégorie journalisme d’investigation. Le gagnant sera annoncé le 21. mars 2013 durant une cérémonie au Théâtre de Ville de la Haye. La cérémonie sera diffusée à la télévision néerlandaise. De Tegel est organisé par le Forum des Rédacteurs en chef Néerlandais et l’Union des Journalistes Hollandais.

Pendant six mois, des journalistes de la Côte d’Ivoire, du Ghana,  du Cameroun, du Nigeria et des Pays Bas ont mené une investigation sur les soi-disant avantages qui reviennent aux cacaoculteurs en Afrique de l’Ouest à cause de l’étiquette Fairtrade. L’enquête a été conduite par le Forum des Journalistes d’investigation africains (FAIR) et financée en partie par le Programme africain du journalisme d’investigation (PAIR).

En savoir plus sur l’enquête Le chocolat du Fairtrade – une arnaque.

Pour plus d’information sur le prix De Tegel.

Burkina Faso : Le prix Galian 2012 pour investigation soutenu par PAIR.

La grande gagnante des Galian 2012 au Burkina Faso est Rachelle Somé de radio Pulsar. La compétition a récompensé les meilleures œuvres des journalistes burkinabè de l’année 2011.

Son œuvre « Ecoles sans écoliers dans le Sourou, l’exode se féminise » a remporté le prix le Galian du grand reportage dans la catégorie radiodiffusion et les prix Samuel Tiendrébéogo de l’APAC (Association des professionnelles de l’information et de la communication) et celui du ministère de l’éducation nationale et de l’alphabétisation.

Cette 15e édition des Galian au eu lieu à la salle des banquets de Ouaga 2000 le 15 juin 2012.

L’investigation a été réalisé avec le support de PAIR et a été diffusée la première fois 16. septembre 2011 sur Radio Pulsare.

Résumé : Au Burkina Faso des milliers de petites filles sont contraintes chaque année, de quitter l’école pour devenir des domestiques. Cet exode a fait naitre des réseaux qui se disent philanthrope, mais en réalité, vivent et commercent de cette détresse humaine. Les services publics sont bien au courant et se disent impuissants. Rachelle Somé, journaliste à radio Pulsar a enquêté pendant six mois autour de ce phénomène en suivant l’itinéraire de ces filles de leur village  (du Sourou, une des 45 provinces du Burkina Faso) à la capitale Ouagadougou. Voyage au cœur d’une maltraitance acceptée.

Ecoutez l’investigation ici: Ecoles sans écoliers dans le Sourou, l’exode se féminise.

 

Nouvelle publication sur les médias et la crises politique en Côte d’Ivoire

L’histoire politique de la Côte d’Ivoire a été caractérisée au cours de la dernière décennie par des conflits qui se sont souvent soldés par la perte de vies, le déplacement des personnes et la destruction des biens. La crise la plus récente est intervenue en 2010 quand un différend postélectoral a coûté la vie à plusieurs personnes. Dans toutes ces crises, quel a été le rôle des médias ivoiriens et comment ont-elles influé sur eux?

La Fondation pour les Médias en Afrique de l’Ouest (MFWA) a produit cette publication qui met en exergue le rôle des médias dans la crise politique et l’impact qu’a eu cette crise sur les médias. Le livre de 62 pages rédigé par Zio Moussa, un journaliste et expert en matière de médias, examine le développement et le rôle des médias depuis l’accession du pays à l’indépendance jusqu’à ce jour.

Lire la version française Les Médias et la Crise Politique en Côte d’Ivoire

Lire la version anglaise The Media and the Political Crisis in Côte d’Ivoire

Appel aux journalistes d’investigation au Burkina Faso

Vous êtes journaliste au Burkina Faso? Vous avez une idée d’enquête? La prochaine date limite pour la remise des dossiers de demande de bourse à  PAIR pour un projet journalistique est fixée au 30. août 2012.

Pour obtenir un formulaire de demande trouvez le sur ce site web de PAIR ou contactez le coordinateur national de Burkina Faso:

Ahmed Newton Barry, +226 50363303/70285882, bangreib@yahoo.fr

Soumettre une enquête

Un projet de journalisme d’investigation est caractérisé par être indépendant, critique et systématique et qui révèle de nouvelles informations importantes d’intérêt public. Si vous avez une idée pour une investigation vous pouvez faire une demande de subvention. Veuillez remplir le un formulaire de demande et l’envoyer au coordinateur national de Burkina Faso. La subvention pourra couvrir des frais de transport, d’hébergement, de communication et honoraires/salaire etc.

La demande
Une demande doit contenir des informations détaillées sur l’enquête : une description précise du projet, la raison pour laquelle le journaliste la présente, le but de l’investigation, le temps prévu pour le projet, une estimation budgétaire détaillée du projet, et finalement un curriculum vitae simplifié.

La demande doit être envoyée au coordinateur national de Burkina Faso qui vérifie si les demandes contiennent toutes les informations nécessaires avant de les envoyer au comité danois.

Les critères
Pour recevoir une subvention, l’investigation doive suivre les critères suivants :

1. l’enquête révèle de nouvelles informations importantes d’intérêt public.

2. l’enquête peut être locale ou internationale et peut impliquer une collaboration avec des journalistes d’investigation d’autre pays.

3. il y a un accord préalable de publication ou de diffusion de l’enquête avec un ou, ce qui est préférable, plusieurs médias.

4. le journaliste a déjà accès à des informations principales (sources essentielles, cases stories, documents) et à des informations supplémentaires réalistes.

5. l’enquête ne causera pas de risques inacceptables pour les journalistes ou les médias impliqués.

6. le journaliste impliqué suit les standards professionnels et éthiques.

7. les résultats de l’enquête seront publiés dans un délai raisonnable.

8. le journaliste et le rédacteur impliqués soumettront leurs documents aux avocats consultants avant la publication pour éviter des conflits juridiques. Les avocats seront choisis et payés par PAIR.

Si PAIR décide de soutenir l’investigation le journaliste signera un contrat, et 50 pourcent du budget sera versé au journaliste. Après avoir finit l’investigation, le journaliste devra remettre un rapport financier définitif avec tous les reçus originaux au coordinateur qui le transmettra à MFWA. Les autres 50 pourcent de budget seront versés après que MFWA ait approuvé le rapport financier.

Si vous avez des questions veuillez contacter le coordinateur national de Burkina Faso.

 

Le nouveau site web de PAIR/SCOOP est en ligne

Vous trouverez le nouveau site sur www.pair-africa.org. Le site www.i-scoop.org présente la famille entière de SCOOP/PAIR de l’Asie Central à l’Afrique de l’Ouest. Si vous êtes dans un pays qui fait partie d’un des programme de SCOOP ou de PAIR vous verrez automatiquement la page de votre région. Tous les autres verront SCOOP international qui donne les informations générales des programmes.

Des investigations ce sont accumulées en attendant le nouveau site. Elles seront publiés en juillet et aout, comme le seront les investigations de l’ancien site web de SCOOP et PAIR.

Le site de PAIR a maintenant une version française et anglaise.

Les échos de la Global Investigative Journalism Conference (GIJC) 2011 à Kiev en Ukraine

Promotion de l’investigation transnatioanale, mise en place de réseaux de journalistes d’investigation de par le monde, échanges d’expériences et témoignages ont marqué l’événement.

Du 13 au 16 octobre 2011 a lieu la conférence mondiale du journalisme d’investigation (GIJC) à Kiev, la capitale de l’Ukraine.

Par Isidore Allokor, journaliste du Togo.

Publié 25 octobre 2011 dans Actu Express.

Lire l’article Les échos de la Global Investigative Journalism Conference (GIJC) 2011 à Kiev en Ukraine et le reportage Tchernobyl, une ville morte ici.

Prix du journalisme d’investigation dans un environnement dangereux

Prix  du journalisme d’investigation dans un environnement dangereux

The Global Shining Light Award sera remis pour la quatrième fois à la Conférence Global du Journalisme d’Investigation à Kiev en octobre.
La conférence globale du journalisme d’investigation remettra ce prix pour un travail d’investigation réalisé dans un pays en voie de développement ou émergeant, en dépit de menaces et contraintes ou dans des conditions particulièrement dangereuses ou difficiles. Ce prix sera attribué pour la quatrième fois. La première était en 2007 à Toronto.

Contexte

Chaque année, des dizaines de journalistes et travailleurs des médias sont tués et des centaines sont maltraités, incarcérés ou menacés, en raison même de leur travail. Nombre de ces atteintes à la liberté d’expression se produisent dans des pays en voie de développement ou émergeant, bien souvent dans le cadre de conflits armés. De nombreuses récompenses liées à ce combat pour la liberté d’expression existent.
Néanmoins, la presse est désormais prise pour cible sur un autre terrain que celui des combats: de plus en plus de journalistes sont tués et des médias attaqués parce qu’ils s’impliquent avec conviction, au sein de sociétés avides de démocratie et de développement, dans un journalisme d’investigation débouchant sur des vérités dérangeantes. Celles-ci mettent en lumière la corruption systématique et promulguent la responsabilisation de chacun.

Critères de sélection

Le journaliste, l’équipe journalistique ou le média aura produit une enquête indépendante, diffusée ou publiée entre le 1er janvier et le 1er avril 2011 et qui:

– Concerne un pays en voie de développement ou émergeant
– Est le fruit d’un travail de journalisme d’investigation, bien écrit et présenté
– Révèle une problématique, des méfaits et/ou un système de corruption affectant gravement le bien commun
– A vu le jour en dépit d’une arrestation, d’un emprisonnement, de violences, menaces ou intimidations contre ses auteurs ou leur famille
– A eu un impact ou pourra avoir un impact dans l’avenir

Candidatures

Les organisations indépendantes de journalisme d’investigation, les associations de journalistes, les groupes de médias indépendants et les journalistes d’investigation sont habilités à proposer une candidature.

Dossier de candidature

Le dossier contiendra:

– Une lettre de candidature incluant le nom d’un journaliste ou les noms d’une équipe, le nom de son media ainsi que son adresse, son numéro de téléphone, son numéro de fax et son adresse e-mail.
– Cette lettre inclura également un bref exposé sur  le thème de la contribution journalistique proposée, mettant en lumière l’importance de celle-ci, les difficultés rencontrées lors de l’enquête, l’impact des éléments politiques et sociaux contraires sur la diffusion ou publication de cette enquête.
– Un copie de l’article ou de l’émission, avec copie du script.

Attention: la contribution et le dossier qui l’accompagne doivent être proposés en anglais ou avec une traduction anglaise. Les dossiers et articles ou émissions sans traduction anglaise ne seront pas retenus.
Dernier délai: pour la réception des candidatures est fixé au 15 juillet 2011.
Adressez les candidatures à soit Thomas Hjortsoe, Danish Broadcasting Corporation, DR Byen, Emil Holms Kanal 20, 0999 Copenhague C, Danemark.
Ou à l’adresse d’émail: thomashjortsoe(a)gmail.com

Remise du prix

Le lauréat sera informé de sa désignation fin août 2011. Les frais de déplacement à la conférence, le logement, un défraiement quotidien et le forfait d’inscription à la conférence sont inclus et offerts au lauréat ou à l’un des membres de l’équipe lauréate.
La récompense de € 1.000 et une plaque commémorative seront remises dans le cadre de la conférence globale du journalisme d’investigation à Kiev.

Le jury

Kajsa Norell, Suédoise, journaliste européenne de l’année 2010
Angelina Nunes Brésil, leading reporter d’investigation à O Globo
Paul C. Radu, Romanie, a reçu The Global Shining Light in Canada
Anton Harber, Afrique du Sud, professeur et reporter d’investigation

Questions

N’hésitez pas à contacter le secrétariat du Jury, Thomas Hjortsoe.

Pour plus d’information sur la conférence: http://gijc2011.org/