Togo: Redoutable envers de l’exploitation du phosphate

Hommes, femmes et enfants aux dents jaunies tachetées de noirs, affections pulmonaires, présence d’amas de phosphate dans les testicules…Les populations vivant dans les zones minières souffrent inexorablement de l’exploitation du phosphate au Togo. Impuissantes, ces dernières se résignent à vivre avec l’idée de subir encore et encore les conséquences dommageables de l’exploitation de la première ressource minière de ce pays d’Afrique de l’Ouest. Enquête sur un phénomène autour duquel règne jusque-là un black-out total.

Par Isidore Sassou Akollor et Etonam Akakpo-Ahiango

Publié dans Actu Express le 17 mai 2011

Lire page 1 et page 2

Surcharge et racket sur les routes au Togo

Le transport en commun est un calvaire au Togo. Que ce soit les passagers ou les chauffeurs tout le monde y perd. Les seuls gagnants sont les agents des forces de sécurité postés sur les routes. Ces derniers sont censés faire respecter le code de la route et spécialement contrôler les surcharges mais la réalité est tout autre sur les axes routiers. Conscient des risques qu’engendrent les surcharges sur nos routes, depuis le 13 avril 2010, le gouvernement a signé un décret interdisant toutes formes de surcharges. Malgré l’existence de ces textes régissant les surcharges, la réalité est étonnante.

Ce repotage releve comment la surcharge a cours sur les routes.

Les chauffeurs ont déplorés la surcharge qu’ils font sans y mettre le cœur. Selon eux, c’est pour combler le déficit créé par les dépenses illégales qu’ils font au cours d’un voyage (il s’agit ici des faux frais que perçoivent les forces de sécurité et les douaniers sur les routes). Associé à cela, les chauffeurs font remarquer que les passagers ne payent pas les tarifs en vigueur et demandent toujours des diminutions de tarifs. Donc eux aussi se trouvent dans l’obligation de pratiquer la surcharge pour survivre. Ils disent rechercher la solution pour mettre fin à ces situations mais se rendent compte qu’ils ne sont pas au bout du tunnel.

Par Kayi Lawson

L’investigation a été diffusée le 2 septembre 2010 sur la radio Nana FM.

Ecouter l’émission Surcharge et racket sur les routes au Togo.