Chemin de fer Abidjan Ouagadougou

Voyage au cœur du train de la débrouille

Après un arrêt suite au coup d’Etat manqué du 19 septembre 2002, le train siffle à nouveau entre Abidjan et Ouagadougou. Tous les mardis, jeudis et samedis, ce sont des milliers de passagers et des tonnes de marchandises qui transitent entre les deux Etats. Toutefois, les trains Gazelle, Belier qui roulaient à une vitesse de 160 km/h sont de vieux souvenir. L’âge d’or du rail semble être révolu.  Il faut désormais plus de deux jours pour rallier les deux capitales sur des rails qui menacent de rompre à tout moment. L’âge et la vétusté  du matériel incitent à penser qu’il s’agit d’une véritable prouesse dans la débrouille. Une semaine sur les rails Abidjan Ouagadougou.

Par Abou Traoré

Publié le 21. septembre 2010 dans Le Jour

Lire Chemin de fer Abidjan-Ouagadougou