Environnement au Burkina Faso – Mihity, une forêt « classée » en passe d’être détournée

Mihity, sacrée « zone humide d’importance internationale » par la convention Ramsar, est en passe d’échapper à son statut d’aire protégée. Cette situation est née du laxisme de l’administration publique burkinabè. En effet, un agriculteur, Adama Nana, de par sa témérité, a su détourner cette zone d’intérêt public, en un simple champ de culture. Depuis 2008, une menace plane sur cette forêt et les autorités administratives peinent à prendre la décision à même de la protéger. Zoom sur un feuilleton juridico-administratif et coutumier qui met à rude épreuve l’autorité de l’Etat.

Par Abdoul Salam OUARMA.

Publié 3. avril 2003 dans Sidwaya.

Lire l’article online ou en PDF: Mihity, une forêt « classée » en passe d’être détournée.