Gestion des ordures ménagères et insalubrité à Lomé – du gâchis dans l’exécution des fonds du projet PEUL

Devant les maisons, les poubelles vomissent leur trop plein d’ordures qui fermentent à ciel ouvert sans être évacuées. Et un peu partout à Lomé, des dépotoirs sauvages poussent comme des champignons. Un triste spectacle qui défigure Lomé « la belle » mais qui ne traduit qu’à suffisance l’échec de la politique de gestion des déchets solides dans la capitale.

En 2010, la municipalité de Lomé a initié le Projet Environnement Urbain de Lomé (PEUL) dont l’une des composantes est la réorganisation du système de la pré-collecte par l’introduction de mini-tracteurs en remplacement des charrettes à traction humaine et le réaménagement de certains points de décharge d’ordures. Mais force est de constater l’échec de ce projet dont les indicateurs se mesurent aujourd’hui par la faillite des entreprises de pré-collecte enrôlées dans le PEUL et l’état d’insalubrité criard de la ville de Lomé.

Par Lola AKOMATSRI

Publié 16. janvier 2013 dans Focus Infos.

Lire l’article Du gâchis dans l’exécution des fonds du projet PEUL.