La double vente de terrain, un phénomène institutionnalisé à Lomé et sa banlieue – Les facteurs stimulants, l’inefficacité de la Justice, les pistes de solutions

Chaque année, ils sont des dizaines voire des centaines de milliers de Togolais à acquérir des terrains, dans l’intention de se construire à terme une demeure. Et ils sont estimés à vingt mille (20 000) environ, le nombre d’entre eux à requérir et obtenir chaque année des services administratifs et compétents, les « trois tampons » sur lesdits immeubles. Une façon, pensent-ils, de les sécuriser. Mais dans ce lot, il y en a, et de plus en plus, qui se retrouvent quelque temps après à disputer le terrain avec d’autres acquéreurs auxquels les mêmes parcelles auraient été vendues.

Par Tino Kossi

Publié 28 janvier 2013 dans Liberté.

Lire l’article La double vente de terrain, un phénomène institutionnalisé à Lomé et sa banlieue.