Pirates en déroute

Ces trois dernières années, les côtes béninoises connaissent des phénomènes peu ordinaires. Il s’agit des actes de piraterie et de vols à mains armées. Des navires sont attaqués, des objets de valeurs emportés et surtout des produits pétroliers siphonnés.

L’année 2011 aura été celle de la recrudescence du phénomène, où une vingtaine d’attaques a été enregistrée. Les côtes béninoises ont été alors déclarées zone à risque par l’organisation maritime internationale. L’impact des attaques des navires n’est plus à démontrer. Ainsi, les assureurs ont multiplié par deux leurs cotations, le tonnage au port de Cotonou a baissé puisqu’on est passé d’un  chiffre annuel de sept millions enregistré auparavant à moins de six millions en 2011 soit  une perte de recettes douanières de l’ordre de 81 millions de dollars. A tout ceci, il faut aussi ajouter la déviation du trafic pour la côte la plus en sécurité.

Par Jean – Paul IBIKOUNLE.

Diffusé 5. janvier 2013 à 10h15 sur Radio Bénin.

Ecouter l’émission Pirates en déroute.